Repti Caverne
Derniers sujets
» Logiciel sur les phases de vos juvéniles par moi toujours !
Jeu 10 Déc - 18:20 par Bryan

» Présentation Gecko-Brussels
Jeu 10 Déc - 18:15 par Bryan

» quelles phases ?
Jeu 12 Juin - 15:14 par Bryan

» Qu'es ce que vous en penser?
Jeu 12 Juin - 15:11 par Bryan

» présentation
Jeu 12 Juin - 15:09 par Bryan

» Batterie de terra
Dim 12 Jan - 21:35 par Bryan

» Avoir son CDC
Ven 3 Jan - 17:42 par Bryan

» brevet de capacité reptile
Ven 3 Jan - 17:42 par Bryan

» nouveau !!!!
Ven 3 Jan - 17:41 par Bryan

Les posteurs les plus actifs du mois

Facebook
Album




Reproduction

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Reproduction

Message  Bryan le Jeu 16 Juin - 18:34

1. Généralités

La période de reproduction s'étend de fin février / début mars jusque septembre.

Dans la nature celle-ci est déclenchée par la montée des températures après hibernation des geckos.
C'est pourquoi certains éleveurs recommandent de pratiquer une période d'hibernation de 1 à 2 mois (novembre à décembre), durant laquelle la durée d'éclairage, la température et l'alimentation sont réduites progressivement.

Personnellement je ne pratique pas l'hibernation et préfère profiter de cette période de repos pour bien les alimenter et leur redonner un maximum d'énergie et de réserve nutritive (dans leur queue notamment) pour la future saison de reproduction.

Leur assurer une bonne santé, est à coup sûr un facteur de réussite dans la reproduction du gecko leopard.

2. Sexage du gecko leopard

Il est relativement simple de sexer un gecko leopard adulte.
Voici 3 signes distinctifs du mâle permettant de le distinguer de la femelle :
Les pores préanaux (petits points colorés) qui forment un V juste avant les renflements hémipéniens.
Les deux renflements hémipéniens (boules recouvrant les hémipénis) juste avant le cloaque (début de la queue).
Le mâle est généralement plus large à la base du cou que la femelle.



La femelle ne présente ni pores préanaux, ni renflements hémipéniens.
Les 2 premières observations sont fiables et suffisantes pour déterminer le sexe d'un gecko leopard.
Pour le troisième critère, dans certains cas, la différence à la base du cou n'est pas du tout évidante entre mâle et femelle.

Enfin il est à noter que l'incubation joue un rôle essentiel pour la détermination du sexe du gecko leopard (c.f. 6. Incubation).

3. Age des reproducteurs

Pour réussir une reproduction il est important que les reproducteurs soient en bonne santé et sexuellement matures.
Car si le mâle peut être prêt à se reproduire sans problème à partir de 10 mois, ce n'est pas le cas de la femelle.
Une femelle trop jeune risquerait de monopoliser le calcium pour la formation des oeufs au détriment de son ossature, ce qui pourrait stopper sa croissance, la rendre plus fragile et même diminuer son espérance de vie.

C'est pourquoi il est vivement conseillé d'attendre qu'une femelle ait terminé sa croissance et soit suffisamment robuste (15 à 18 mois) pour la mettre en présence d'un mâle reproducteur.

4. Accouplement

Sur le soir, quelques minutes avant extinction de l'éclairage du terrarium, le mâle montre des signes avant coureur de ses intentions.
Il va alors faire frétiller sa queue en la balayant de droite à gauche à une vitesse étonnante.
Je reste toujours amusé d'assister à ces parades car selon votre substrat, le bruit est alors assez saisissant et le substrat virevolte un peu dans tous les sens.
Dès lors le mâle a fait passer le message et commence à courir après la femelle.
Il va alors tenter à plusieurs reprises de mordre la femelle au niveau de la nuque afin de l'immobiliser.


Cette prise réussie, la femelle capitule et le mâle saisit sa chance.
L'accouplement ne dure généralement qu'une à deux minutes.
Une fois terminé, les deux partenaires font une toilette méticuleuse de leur organe génital.
L'accouplement du gecko leopard est donc relativement furtif et il n'est pas forcément évident de pouvoir l'observer.
Ceci dit avec l'habitude, l'observation, et le bruit si particulier de cette parade "queue hélicoptère" du mâle, il devient plus facile de détecter et d'assister à cet accouplement.

5. Ponte

Après l'accouplement, la gestation. Les oeufs vont donc se former dans l'oviducte de la femelle que l'on qualifie alors de "gravide". Environ 2 à 4 semaines plus tard, c'est la ponte. Elle se compose de 2 oeufs assez gros par rapport à la taille de la femelle. Plusieurs observations permettent de la prévoir :
Au fur et à mesure il est possible d'apercevoir les oeufs, deux masses blanches, à travers l'abdomen.
Bien que cessant progressivement de s'alimenter, la femelle prend alors du volume mais sa queue, constituant sa réserve énergétique, s'amincit quelque peu.
Elle cherchera d'avantage à s'exposer aux rayons U.V. avant l'extinction des lumières.

Les oeufs seront déposés pendant la nuit dans une boîte humide composée de vermiculite humide.
La femelle prendra soin de les recouvrir avant de quitter la boîte humide.
Une fois sortie elle aura subitement maigri et continuera à gratter autour de la boîte comme pour chercher à recouvrir un peu plus ses oeufs.
Le soir venu elle aura un grand appétit et il ne faut alors pas hésiter à la nourrir à volonté afin qu'elle reprenne immédiatement forces et réserves dans sa queue, l'interval entre chaque ponte étant relativement court (2 à 4 semaines).
A noter que le mâle n'hésitera pas à couvrir la femelle le soir même de la ponte.

6. Incubation

Une fois que la femelle a pondu ses oeufs dans la boîte humide, il est nécessaire de la laisser sortir d'elle même avant de tenter de les retirer. Cela permet à la femelle de les recouvrir ; Elle aura aussi le sentiment que ses oeufs sont à l'abri.


Une fois la femelle sortie, la vermiculite est retiré avec un pinceau souple jusqu'à percevoir les oeufs.
Pour les localiser plus facilement dans la boîte humide, il est pratique d'utiliser une boîte translucide.
Il suffit alors de les repérer par dessous la boîte.


Ensuite, les oeufs sont récupérés délicatement, à l'aide d'une petite cuillère par exemple, en veillant à ne pas les retourner et sont transférés dans l'incubateur en les placant dans des boîtes garnies de vermiculite humide.
Comme il est dit un peu plus haut, la rempérature d'incubation joue un rôle essentiel dans la détermination du sexe chez le gecko leopard.
C'est ce que l'on appelle la T.S.D. (Temperature Sex Determination).

Températures d'incubation :
Températures (°C) Sexe Durée d'incubation
26° à 28° Femelle 55 à 65 jours
29° à 31° Femelle ou Mâle 45 à 55 jours
32° à 33° Mâle 35 à 45 jours
Il faut veiller à ce que la température ne descende pas en dessous de 26° et ne dépasse pas les 33°, sinon la vie de l'embryon sera fortement compromise.
La durée d'incubation sera plus ou moins longue en fonction de la température (c.f. ci-dessus).

Conseil : Il est indispensable de surveiller régulièrement les oeufs placés dans l'incubateur.
Si un oeuf prend une apparence douteuse (développement de moisissure, affaissement de la coquille... ), il est préférable de le retirer de l'incubateur après l'avoir préalablement "mirer" en cas de doute.
Mirer un oeuf consiste à le faire traverser par un faisceau lumineux (dans le noir de préférence) afin de vérifier la présence ou l'absence d'embryon dans l'oeuf.



7. Eclosion

Selon la température d'incubation, il est relativement facile de planifier l'éclosion des oeufs.
A condition de bien noter les dates de chaque ponte.

De plus l'apparence d'un oeuf sur le point d'éclore va changer subitement.
Il va prendre une couleur plus blanche et gonfler d'avantage vers une forme plus bombée.
L'éclosion est alors toute proche et avec un peu de chance il est possible d'y assister.
Elle dure environ 2 heures depuis le moment où le petit gecko perce la coquille.
S'il reste un peu plus longtemps dans sa coquille, ne chercher pas à l'en retirer, car il est possible qu'il utilise encore sa réserve "viteline".




L'éclosion terminée, le petit gecko leopard, rayé de noir et de blanc/jaune (pour la phase commune) sera placé dans un petit terrarium (20 x 30 cm) tapissé de sopalin. Il est conseillé de placer un juvénile par terrarium pour éviter le stress mutuel.
C'est après 2 ou 3 jours (première mue) que le gecko accepte son premier repas.
Il ne faut pas essayer de lui proposer d'insectes vivants durant ces quelques jours ce qui pourrait le stresser inutilement.

Pour déclencher son alimentation, des petits grillons peuvent être utilisés.
Personnellement j'utilise des grillons aromatisés (can'O'cricket) pour mes juvéniles : nutritifs et adaptés à la taille des juvéniles, cela me permet de répartir au mieu la nourriture pour chacun d'entre eux.
Puis à mesure que les petits gecko leopard grandissent, il est alors préférable d'opter pour des grillons vivants de taille adaptée.
avatar
Bryan
Admin

Messages : 456
Date d'inscription : 16/06/2011
Age : 21
Localisation : 08 Ardennes

Voir le profil de l'utilisateur http://repti-caverne.naturalforum.net

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum